Ressources communautaires ACJ+

L’art communautaire au service des élèves de l’école secondaire Liberté-Jeunesse


25 Septembre 2019

Artiste aguerrie et éducatrice spécialisée à la Commission scolaire de la Seigneurie-des-Mille-Îles (CSSMI), Caroline Beaulieu a permis, depuis la rentrée, à sept élèves inscrits au programme alternatif de l’école secondaire Liberté-Jeunesse de s’épanouir à travers la création d’un projet d’art communautaire. Les résultats sont ahurissants!

Dans le cadre de ce projet, les élèves qui ont accepté d’y participer devaient d’abord choisir un organisme communautaire auquel ils souhaitaient s’associer. Ils étaient ensuite jumelés à un artiste de la région. Alors que l’élève devait réaliser 50 % de la peinture (format 14 x 17), l’artiste, quant à lui, la complétait en prenant bien soin de laisser un 10 % de travail afin qu’ils puissent terminer conjointement l’œuvre représentant l’organisme choisi.

«L’art communautaire est une démarche de connaissance de soi et d’engagement social qui se résulte par une création artistique visant à soutenir financièrement une action sociale» , d’expliquer Caroline Beaulieu, fière du travail accompli par ses élèves.

Ceux-ci se sont non seulement découverts un talent artistique, mais ils ont surtout grandi à travers cette expérience.

«Dans la réalisation de ce projet, il y a aussi le vécu de chacun de mes élèves qui, à travers les hauts et les bas de leur quotidien, apprennent à devenir adultes et espèrent se faire une place socialement, se faire accepter par leurs pairs. Ils sont des modèles à connaitre et ils inspirent déjà leur entourage d’avoir osé le faire!»

Des artistes de cœur

Six artistes ont répondu à l’appel lancé par Félix, Naomie, Aurélie, Jasmine, Milena et Audrée (Alex). Soulignons qu’un 7e élève a participé au projet, mais a choisi de garder l’anonymat. Les artistes Karine Lauzon, Isabelle Baril, Luna Sky, François Chartier, Nicole Perron et Carobeau y ont contribué, bénévolement, faut-il le souligner.

«Ces artistes de cœur, d’ajouter Caroline Beaulieu, ont généreusement partagé trucs et connaissances artistiques, ainsi que leur chemin de vie d’artiste! L’échange a été marquant pour les élèves!»

Audrée (Alex)

Parlez-en à Audrée (Alex). Élève de 5e secondaire, elle a choisi de remettre les sommes qui seront amassées lors de l’encan silencieux (qui se déroulera tout l’été à la bibliothèque Guy-Bélisle) à la maison d’hébergement Le Préfixe, de Saint-Eustache, où elle a passé près de trois mois en 2018.

«Ce séjour a littéralement changé ma vie. Je sais que c’est cliché, mais c’est exactement ce qui c’est passé!» raconte Audrée (Alex), affirmant s’y être rendu pour soigner une dépression qui la hantait depuis trois ans et qui la poussait à se mutiler, notamment.

«Ce séjour est clairement la meilleure chose qui pouvait m’arriver. Là-bas, je me suis sentie enfin à l’aise quelque part et c’est tout ce dont je rêvais. En sortant, j’avais arrêté de me mutiler et je me sentais tellement mieux. Voilà pourquoi j’ai décidé de faire ce projet. J’ai voulu remercier les gens qui ont été là pour moi quand j’en avais vraiment besoin.»

Tout comme Le Préfixe, les causes de Leucan, la Fondation Panda, SPA mobile, l’Inspecteur canin, La Maison l’Esther ainsi que la Fondation Hôpital Saint-Eustache bénéficieront du talent des jeunes participants. Ces derniers vendront leurs œuvres au plus offrant, au terme de l’exposition qui se tiendra jusqu’à la mi-septembre à la bibliothèque Guy-Bélisle, à Saint-Eustache.

Soulignons l’apport du Carrefour Jeunesse Emploi (CJE) de la MRC de Deux-Montagnes dans ce projet. Grâce à un soutien financier en provenance du Secrétariat à la Jeunesse, le CJE a permis d’acheter le matériel nécessaire à sa réalisation.

Source : https://www.leveil.com/actualites/lart-communautaire-au-service-des-eleves-de-lecole-secondaire-liberte-jeunesse

L’art communautaire au service des élèves de l’école secondaire Liberté-Jeunesse


  Retour

NOS PARTENAIRES, ENGAGÉS À NOS CÔTÉS