Qui sommes-nous

 

Mot de la directrice

Bienvenue sur le site internet des Ressources communautaires ACJ+. Au nombre de cinq, les ressources ACJ+ ont été créées afin de soutenir la jeunesse, les familles en situation de vie difficile et les personnes itinérantes ou à risque de le devenir de tous âges. Adaptées aux besoins des individus, les ressources représentent une solution de rechange aux organismes officiels qui, pour diverses raisons, ne leur conviennent pas. Elles sont également une source d’intervention communautaire d’accès facile pour tous dont la collectivité bénéficie.

En effectuant cette visite, vous aurez l’opportunité de pénétrer dans un univers fécond, alimenté par les usagers, les intervenants et parfois par les familles. Vous découvrirez un milieu de vie ouvert sur la communauté et constitué d’individus apprenant à vivre en harmonie avec elle…

À l’ACJ+, l’intervention est fortement liée à la notion de l’accompagnement. Cela lui donne une couleur particulière…, celle de chaque individu. Les intervenants, formés en sciences humaines dans différents champs de spécialisations, ont les compétences requises pour assurer un accompagnement professionnel souple et approprié à tous les usagers. Teinté d’humanité, l’axe d’intervention les guide vers un mieux-être et une vie plus équilibrée. Les notions de responsabilisation et d’autonomie ainsi que l’initiation au rôle de citoyen font également partie des apprentissages proposés.

Le parcours d’un usager en difficulté peut s’échelonner sur une longue période. En dépannage de jour, on accueille et répond au besoin de chacun de façon ponctuelle. En hébergement, la personne hébergée a la possibilité d’effectuer quelques séjours à l’ACJ+ avant de retrouver son équilibre. Cependant, qu’il soit bref, long, interrompu ou renouvelé, chaque séjour s’avère positif et porteur d’espoir pour tous les individus en situation de déséquilibre temporaire. Pour consulter notre rapport d'activités 2015-2016, cliquez ici.

Marie-Claude Renaud, directrice


 

ACJBL

Cinq ressources communautaires ACJ+
Pour les personnes ayant besoin d’aide ou d’un toit, vivant une situation de découragement et se sentant perdues…

L’ACJ+ chapeaute quatre maisons d’hébergement communautaire jeunesse et une ressource alternative de dépannage de jour. Ce regroupement comprend les maisons d’hébergement Accueil communautaire jeunesse des Basses-Laurentides et le Préfixe des Basses-Laurentides, les Appartements supervisés le Transit et le Répit de la rue : volets hébergement de nuit et accueil de jour.

Toutes situées à Saint-Eustache, les quatre ressources d’hébergement desservent les jeunes âgés de 12 ans et plus, vivant dans un contexte de déséquilibre temporaire et provenant du territoire des Basses-Laurentides ainsi que des environs. Les maisons offrent au total 24 places mixtes. Les familles bénéficient aussi de services d’accompagnement et de soutien.

Quant à la ressource alternative de dépannage, l'accueil de jour du Répit de la rue, elle tient ses activités, en présence d’une intervenante, le jour seulement entre 9 heures et 13 heures. Elle s’adresse principalement aux sans-abris et à ceux à risque de le devenir de tous âges. Même s’ils ne sont pas hébergés de nuit, ils reçoivent aussi des services professionnels d’accompagnement et de soutien ainsi que du dépannage. L'accueil de jour représente ainsi un port d’attache et un lieu d’ancrage pour eux pouvant également favoriser un rapprochement et la naissance de liens les incitant à réintégrer la société. L'accueil de jour assure donc une complémentarité de services offerts plus particulièrement aux personnes sévèrement touchées par l’errance ou à risque de l’être.

Bien enracinées dans la communauté, toutes ces ressources interviennent sous une direction commune, selon un rôle propre à chacune et les groupes d’âges joints. Elles partagent cependant une même vision relative à la mission et à la philosophie d’intervention.


 

Mission

Orientée vers l’autonomie des usagers, la mission de l’ACJ+ consiste à leur offrir des services d’hébergement temporaire et un service de dépannage de jour. Des services professionnels d’accompagnement, de soutien, d’écoute et de référence sont aussi proposés. Caractérisés par leur accessibilité à la communauté, les services de l’ACJ+ répondent aux besoins individuels de leurs usagers en tenant compte de la réalité propre à chacun d’eux.


 

Historique en bref

1988 : Fondation de la maison d’hébergement Accueil communautaire jeunesse des Basses-Laurentides par Marie-Claude Renaud, actuelle directrice.

1991 : Les Appartements supervisés le Transit voient le jour afin de permettre aux jeunes de 17 à 25 ans d’approfondir leur démarche d’autonomie.

1995 : La maison d'hébergement le Préfixe des Basses-Laurentides ouvre ses portes et accueille les jeunes de 12 à 15 ans.

2000 : Suite à une profonde réflexion sur ses pratiques d’intervention, le regroupement ACJ amorce un virage important. On instaure alors un mode de vie plutôt qu’un code de vie.

2002 : Le Service de répit de l’Accueil est créé. Il offre aux jeunes adultes âgés de 18 à 30 ans, en situation d’itinérance, un dépannage de nuit.

2005 : Le virage amorcé en 2000 prend tout son sens grâce à l’élaboration d’une philosophie d’intervention qui guide désormais la pratique au sein de l’organisation. L’accompagnement de l’individu vers la réappropriation du pouvoir sur sa vie est au cœur de l’intervention.

2007 : Le regroupement ACJ enregistre une autre naissance : celle du Centre de jour pour les personnes itinérantes ou à risque de le devenir.

2008 : On célèbre le 20e anniversaire sous le thème Une fenêtre ouverte sur 20 ans d’hébergement communautaire jeunesse.

2013 : On célèbre les 25 années d'existence de la ressource pionnière. L’organisation ACJ affirme son expertise en matière d’intervention jeunesse et en itinérance sociale. On instaure de nouvelles pratiques de gestion et on amorce un virage pour préparer l’avenir.

2014 : On modifie l'identification de l'ACJ en joignant un + à l'acronyme et en ajoutant : Ressources communautaires. De plus, le Service de Répit et son Centre de jour deviennent : le Répit de la rue.

Depuis 1988 le nombre total de places au sein des Ressources communautaires ACJ+ est passé de 6 à 24 et des milliers de jeunes et d’adultes y ont été hébergés. En dépannage de jour, le nombre d’utilisateurs se chiffre annuellement à plusieurs centaines de personnes de tous les âges, pour un total de 2 500 à 3 000 visites.


 

Philosophie d'intervention

Les fondements de la philosophie d’intervention de l’ACJ+ proviennent de la sensibilité de la direction et du personnel à la détresse humaine. Les valeurs humaines sont également au cœur de l’intervention dans toutes les ressources.

De plus, animée par la reconnaissance du potentiel de chaque usager à surmonter ses difficultés personnelles, l’équipe accompagne les jeunes et les adultes pour les aider à reprendre le pouvoir sur leur vie. La nature de l’accompagnement-intervention consiste à transformer le quotidien en source d’apprentissage, à développer l’estime de soi, à outiller les individus pour faire face aux situations de la vie quotidienne et les soutenir dans leurs nouveaux apprentissages.


 

Conseil d'administration

Présidé depuis 1990 par Ronald Bélisle, le conseil d’administration de l’ACJ+ est composé de membres engagés et actifs issus de la communauté. Plusieurs d’entre eux le sont depuis de nombreuses années.

Secrétaire : Diane Beauchamp
Trésorière : Christiane Laurin
Administrateurs : Louise Béïque, Lise Bessette, Linda Patry, Claude Rousseau, Louise Saint-Laurent, Raynald Villeneuve et Marie-Claude Renaud.


 

Reconnaissance

Année 2016

Marie-Claude Renaud, directrice-fondatrice des Ressources communautaires ACJ+, reçoit le prix Reconnaissance de carrière Persillier-Lachapelle 2015-2016 du Ministère de la santé et des services sociaux pour son implication professionnelle exceptionnelle dans le milieu des organismes communautaires.

Année 2014

Les Ressources communautaires ACJ+ sont lauréat du prix Reconnaissance OSBL/fondation remis lors de la soirée gala les Monarques 2014, organisée pour la Chambre de commerce et d'industrie Deux-Montagnes.

Année 2013

Ronald Bélisle reçoit la médaille du jubilé de diamant de la reine Élizabeth II, pour son engagement remarquable, au sein des Ressources communautaires ACJ+.

Année 2012

L’apport social régional de Ronald Bélisle, président du conseil d’administration des Ressources communautaires ACJ+, est salué par le Groupe JCL dans l’une de ses publications annuelles, Regard économique.

Marie-Claude Renaud est reconnue Femme inspirante par le Réseau des femmes des Laurentides, dans le cadre du programme Citoyennes faites vos marques! On souligne la qualité de son action citoyenne dans la communauté ainsi que son expertise en matière d’intervention jeunesse et en itinérance sociale.

Un hommage est rendu à Marie-Claude Renaud à l’émission télévisuelle C’est extra, présentée au canal V, pour son travail exceptionnel auprès des jeunes depuis plus de vingt ans.

Année 2008

La Ville de Saint-Eustache reconnaît l'apport inestimable de Marie-Claude Renaud au bien-être de sa communauté et la nomme Grande citoyenne, soit la plus haute distinction honorifique décernée par la Ville.


 

Exposition - Les contes de la rue

Une exposition photographique présentée par l'ACJ+

Les contes de la rue disponible gratuitement pour une tournée itinérante…

L'ACJ+, qui œuvre auprès des jeunes en difficulté et des individus itinérants ou à risque de le devenir, présente l’exposition photographique Les contes de la rue. Il s’agit d’une exposition originale portant sur le thème de l’errance sociale. Cette exposition vise à sensibiliser le public à ce phénomène qui touche plusieurs milliers d’individus dans la société québécoise.

Vingt-trois photos inédites issues d’une banque de plusieurs centaines de clichés composent cette exposition elle-même itinérante et disponible gratuitement. Des témoignages effectués par des personnes en situation d’itinérance ou l’ayant été font également partie de cette exposition. Celle-ci est complétée par un diaporama de 430 photographies.

Tout comme l’ACJ+, la manifestation photographique Les contes de la rue comporte une mission sociale… Celle de démystifier l’itinérance auprès de divers publics en la démontrant en images et en mots. Des images présentant des lieux et des mots qui appartiennent à ces individus en errance. L’exposition informe et sensibilise, mais elle provoque surtout une prise de conscience ainsi qu’une réflexion tant sociale que personnelle. Elle soulève aussi certains questionnements concernant les enjeux que les jeunes et les adultes doivent surmonter en société et la place qu’ils y occupent.

L’élaboration de cette exposition a été rendue possible grâce à la collaboration de personnes itinérantes ayant accepté de se faire photographier et de dévoiler une partie cachée de leur vie. Elles sont chaleureusement remercier.

Une dizaine de personnes itinérantes ont répondu à l’invitation de l’intervenante-photographe, Hellen Lapointe, travaillant à l’ACJ+. C’est dans une relation de liberté, de confiance et de respect que les séances de photos ont été réalisées depuis l’année 2008, dans les lieux choisis par les sujets. La démarche artistique a été imprégnée des mêmes valeurs et avait pour quête de découvrir le quotidien, l’âme de ces personnes ainsi que leurs espoirs, en ayant recours à des témoignages écrits et des représentations visuelles.


Mon errance
Je me promène dans la rue déserte. Il n’y a rien que je puisse faire. Depuis longtemps, j’attends un repas. Ma femme n’y est plus. Tous mes biens ont été vendus. Je n’ai pas d’enfant et rien pour assurer ma lignée.
Je suis perdu.
Je n’ai pas d’idée si ça va changer. Je manque d’énergie, donc je n’assure rien et d’aucune façon.
- Anonyme



 

Partenaires

L’ACJ+ a la chance de compter de nombreux partenaires qui se sont greffés à elle au fil des ans afin de soutenir la cause qu’elle porte. Merci à tous nos partenaires issus de la communauté et du milieu des affaires.

Aide juridique, Artisans de l’aide, Atelier ensemble on se tient, Carrefour Jeunesse Emploi, Centre d'entraide Racine-Lavoie, Cégep de Terrebonne, Centre André Boudreau, Centre de crise L’Éclosion, Centre local d’emploi, Clinique de pédopsychiatrie, Clinique externe de psychiatrie CISSS du Lac des Deux-Montagnes, Coop à fleur de pots, CISSS des Laurentides, École Coeur à coeur l'Alternative, Fondation Jeunesse des Basses-Laurentides, Fonds Distal, Grenier populaire des Basses-Laurentides, Groupe Bouclé, Jeunesse atout, L’Écluse des Laurentides, les Coeurs Joyeux, écoles secondaires de la CSSMI, Moisson Basses-Laurentides, Saint-Cinnamon Saint-Eustache, Paroisse Saint-Esprit, Panda, Service alimentaire Gordon, Soleil levant et Ville de Saint-Eustache.

Bienvenue aux nouveaux partenaires!